Home > Actualité > Sécurité / Des élus locaux de Ouèssè formés au concept de ‘police de proximité’

Trente-cinq  (35) chefs de village et de quartiers de ville de la commune de Ouèssè ont été formés mercredi et jeudi au CECEDD à Abomey, sur le concept de « police de proximité », lors d’un séminaire de renforcement des capacités initiés en faveur des élus locaux, a constaté l’Agence Bénin Presse.

Cette activité du Centre d’éducation civique, économique, pour la démocratie et le développement (CECEDD-Ong), qui a reçu l’appui technique et financier de la fondation Hanns Seidel, consiste, selon Emmanuel Ehako,  le chargé de programme de l’Organisation, à renforcer les capacités des élus locaux, des départements d’intervention du CECEDD que sont, le Couffo, Mono, Zou, les Collines.

L’objectif visé est de donner les outils nécessaires à ces acteurs de développement à la base, afin qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle de conseiller et de chef quartier dans leurs localités respectives, pour contribuer au développement et à la démocratie à la  base.

Dans sa communication, le chargé du commissariat de Ouinhi, le Lieutenant Ambroise Amoussouga, a fait remarquer que les relations entre la police béninoise et la population se sont détériorées au point ou la confiance a déserté le forum, faisant place à la crainte des citoyens et leur méfiance exprimée envers les agents de police.

Cette image jadis de la police constatée répressive est progressivement corrigée, à l’avènement de la police républicaine, combinant gendarmes et policiers de souche, a-t-il assuré.

Le communicateur a fait savoir que le monde change, de même, les stratégies pour commettre des actes délictueux évoluent. En cela, a poursuivi le lieutenant Amoussouga, la police a besoin des acteurs nouveaux dans la société, pour se rendre plus efficace et proches des populations afin d’être plus flexible pour s’adapter, voire se réinventer devant les nouveaux enjeux de sécurité.

Il a également renseigné sur l’origine anglo-saxonne du concept de « police de proximité », qui est une nouvelle approche du travail des policiers au contact de la population.

Cette définition est en opposition à la mission de la police chez les francophones, caractérisée par la notion du « monopole de la violence légitime ».

Il a insisté que  tout service de police  doit fonder son action sur six (06) principes fondamentaux à savoir, la proximité, la prévention, le partenariat, la résolution des problèmes la recevabilité et le respect des droits de l’homme.

Mettant l’accent sur le rôle des élus locaux dans la « police de police », le conférencier un partenariat basé sur une franche collaboration entre les deux parties.

Plusieurs autres thèmes, entre autres « Droits et devoirs du citoyen en démocratie», « Attribution et fonctionnement du conseil d’arrondissement et du chef d’arrondissement », « Gestion communale des libertés publiques », ont également été développés.

 

« ABP/IA/AE » 01/06/2018

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*